Rapport des membres du jury

Les membres du jury de la 11 ème édition du FITUT veulent tout d’abord remercier le comité d’organisation de cet événement culturel international qui d’année en année commence à s’inscrire avec force et rigueur dans le panorama socioculturel de la ville de Tanger, ville profondément ancré dans son histoire africaine et ouverte sur le bassin méditerranéen et le contexte international global.

Les membres du jury se réjouissent de la ferveur, de l’enthousiasme et surtout de la créativité de l’ensemble des étudiants ayant pris part à cette manifestation d’envergure  internationale.

Nous, membres du jury, nous notons avec satisfaction la variété des spectacles programmés, la différence des styles de mise en scène et du jeu et aussi l’originalité dans le choix des thématiques.

Cependant, il ne serait pas vain de mettre une mise au point sur les aspects suivants, lesquels aspects concernent à la fois l’aspect formel, organisationnel et aussi méthodologique et pédagogique. Ces aspects seront donc présentés sous forme de recommandations qui sont les suivantes :

1. Création d’un espace de rencontre intellectuels et artistiques qui consolident  l’échange déjà existant entre les différents participants à ce festival : on peut dans ce sens penser à une journée d’études ou un colloque ou une ou deux conférences dont la thématique serait choisie en fonction de celle de ou des éditions à venir

2. Le théâtre universitaire et parce qu’il est justement universitaire il doit encourager à la fois la recherche théâtrale qui se constitue de deux aspects inextricablement mêlés : un premier aspect qui est celui de la Pensée pure, idéelle, idéologique et pourquoi pas idéaliste sans être utopique et un autre aspect relatif au langage propre à la scène et à ses composantes : texte, corps voix geste mouvement scénographie, costumes, lumières, art visuel…etc.

Il est vrai que l’Université marocaine commence à s’ouvrir sur son milieu socioculturel et qu’elle a initié un nombre important de chantiers qui vont dans ce sens. Mais malgré ces efforts, il nous semble qu’il y a un déficit patent sur le plan des politiques culturelles dans l’espace universitaire. Il est du devoir de l’Université d’encourager les enseignants formateurs qui sont en charge dans la direction des ateliers de théâtre universitaire.

Il faut prévoir un budget permanent mais qui s’adapte aux besoins spécifiques de ces ateliers

Il est nécessaire de mettre en place des programmes de formation théâtrale professionnelle spécifique dirigés aux enseignants responsables des ateliers et aussi aux étudiants inscrits aux dits ateliers

Ces ateliers peuvent porter sur :

  • L’écriture dramatique
  • La mise en scène
  • L’interprétation

les membres du jury aimeraient saluer l’implication de l’ensemble des étudiants membre du comité d’organisation.

Nous voulons aussi saluer le comportement exemplaire des étudiants qui étaient aussi des spectateurs du théâtre. Ils méritent tous le grand prix du spectateur du théâtre discipliné qui vient voir/écouter une œuvre scénique dans un respect presque sacré des actrices et des acteurs.

Puisque ce festival couronne des œuvres théâtrales dont la thématique est le respect des droits de l’homme, il est souhaitable que les compagnies théâtrales, celles qui le veulent, bien sûr, travaillent sur cette idée.

Merci et bonne continuation à ce festival !